LUNESOLEIL

Astrologie : le Cycle Soli-lunaire
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La Voix qui crie dans le désert.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lunesoleil
Rang: Administrateur


Féminin
Nombre de messages : 2541
Localisation : les pieds sur terre et la tête dans les étoiles
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: La Voix qui crie dans le désert.   Dim 16 Sep - 23:14

un extrait :

Où trouver ce bonheur après lequel tous les êtres soupirent, et pour lequel ma nature entière semble être vainement en travail depuis le commencement des siècles? Dans quelle région habite cette réalité de béatitude, dont l'ombre fugitive trompe sans cesse nos espérances, et ne nous laisse au bout d'une carrière plus ou moins laborieuses, que le sentiment de la vanité de la vie ?
Telles sont les questions que se sont faites successivement les unes aux autres toutes les générations jusqu'à nos jours : voilà l'énigme que chacun, en s'élançant de la carrière, se croit destiné à résoudre, jusqu'au moment où, détrompé par une expérience mélancolique et douloureuse, il est forcé d'avouer, qu'il n'a pas été plus heureux que ses prédécesseurs.

Cependant le sentiment et le besoin de ce bonheur sont tellement impérieux dans l'homme, que l'expérience de tous les siècles est comme inutile pour lui. En vain tous les monuments qui l'environnent lui crient-ils : "Aucun de ceux qui t'ont devancé n'ont atteint le but ; inutiles ont été les efforts de tant d'hommes qui ne furent enviés que parce qu'on ignorait l'état véritable de leur arme ; superflues ont été les recherches et les veilles de tant de philosophes et de moralistes." N'importe, il n'hésite pas à croire que lui seul ne se trompera point, qu'à lui seul, dis-je, était réservé la découverte de cette perle de grand prix.

Pressé par ce besoin puissant, l'homme entre sans hésiter dans la carrière de la vie, et rassemblant toutes ses forces pour atteindre le but qu'il se propose, il ne lui vient pas même dans l'idée de soupçonner la possibilité d'être trompé dans ses espérances. De ce besoin au contraire, par une logique naturelle, tous concluent unanimement et sans s'être communiqués la réalité de l'objet vers lequel ils sont poussés si invinciblement ; et c'est ainsi qu'ils rendent à l'existence de la source suprême de toute félicité le témoignage le plus complet, et que ne seraient balancer tous les raisonnements opposés, qu'enfantent dans la suite en nous les contradictions de l'ordre faux qui nous environne.

Besoin universel d'être heureux ! Si vous attestez qu'il existe une source suprême de félicité, vous êtes aussi la démonstration qu'elle est elle-même le principe générateur de l'homme, puisque tout être est attiré par la mine qui l'a engendré, et que le désir et l'attrait ne peuvent exister qu'entre les choses analogues et qui appartiennent à la même nature. Ainsi nous voyons toutes les substances terrestres, graviter vers la terre qui les a produites, et chaque élément tendre à retourner vers le centre dont il est sorti.

Besoin universel de la vérité ! Non-seulement vous témoignez qu'il est une lumière transcendante impérissable, mais vous déposez encore que les ténèbres, les obscurités, les ombres et les doutes, sont contraires à la vraie nature de l'homme, et qu'il a en lui le germe de cette lumière universelle.

Besoin dans l'homme de comprendre les raisons de tout, de pénétrer jusqu'aux lois centrales de tous les êtres, et de ne rien manifester qui ne soit le produit d'une intelligence ! Vous attestez qu'il est un principe éternel d'intelligence suprême et universelle, et que l'esprit de vie dans l'homme en est une émanation directe, selon le témoignage même de Moïse : "et Dieu respira en lui (l'homme) le souffle des vies."

Besoin insatiable d'admirer ! Non-seulement vous êtes une démonstration qu'il existe au-dessus de nous un ordre de choses capable de satisfaire en nous cet intarissable appétit, mais vous témoignez de plus, que nous appartenons par les droits de notre origine, aux régions des merveilles éternelles et divines, que nous avons une affinité naturelle et une analogie nécessaire avec cette source inépuisable et éternelle d'admiration, et qu'il n'y aura de repos pour nous que lorsque nous serons remontés jusqu'à elle.

Enfin, besoin d'une vie sans bornes, dont l'homme seul a l'idée ! non-seulement vous proclamez qu'il est une source de vie impérissable, infinie, mais, oserai-je le dire, vous attestez encore que NOUS AVONS TOUJOURS ETE, PUISQUE NOUS DESIRONS ETRE TOUJOURS.



http://livres-mystiques.com/partieTEXTES/Lodoic/lodoic1.htm

_________________
initiation * décision * évaluation * réorganisation
http://lunesoleil23.wordpress.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lunesoleil23.wordpress.com/
 
La Voix qui crie dans le désert.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Elie qui devait venir, La Voix qui crie dans le désert
» Une voix dans la tête
» Ils ont fait pleuvoir dans le désert
» Des oeufs mystérieux trouvés dans le désert de l’Arizona
» petite fille de 4 mois qui crie dans la nuit.aidez moi.help

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LUNESOLEIL :: Astrologie Poétique en lecture libre :: Coin Détente-
Sauter vers: