LUNESOLEIL

Astrologie : le Cycle Soli-lunaire
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Exit Pluton ou Bienvenue à 2003 UB313 ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lunesoleil
Rang: Administrateur


Féminin
Nombre de messages : 2541
Localisation : les pieds sur terre et la tête dans les étoiles
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Exit Pluton ou Bienvenue à 2003 UB313 ?   Jeu 1 Sep - 18:07

Bonjour à tous

Pour fêter la conjonction Vénus / Jupiter affective ce jour , je viens de créer un forum sur l'Astronomie qui manquait sur le forum LUNESOLEIL

LS part de fortune


La découverte dans notre Système solaire de 2003 UB313 pourrait avoir pour conséquence l'élimination de Pluton de la liste des planètes, ou au contraire, l'ajout à la liste d'une dixième planète, et probablement, la rédaction d'une définition précise de ce qu'est une planète.

Au moment de sa découverte, Pluton était le seul objet connu orbitant dans le Système solaire au-delà de l'orbite de Neptune. Notre Système solaire ne comptait alors que 8 planètes - soit les 5 astres "errants" connus dès l'Antiquité (Mercure, Vénus, Mars, Jupiter, Saturne), Uranus découverte en 1781, Neptune en 1846 et la Terre - et environ 20 satellites naturels et un peu plus de 2.000 astéroïdes répertoriés.

Lorsque sa lune, Charon, a été trouvée en 1978, le statut de planète pour Pluton a été apparemment confirmé.



Aujourd'hui, notre vision du Système solaire s'est considérablement modifiée. On dénombre 9 planètes, dont Pluton, plus d'une centaine de satellites naturels, et plus de 300.000 astéroïdes recensés (dont environ 100.000 numérotés).



Au fil des années, le nombre croissant d'astéroïdes découverts, pour certains notamment dans la même région que Pluton, ou dans les régions au-delà, a interpellé bon nombre d'astronomes sur le statut réel de Pluton. Planète ou gros astéroïde ? Le débat existe depuis sa découverte en 1930, et après une période d'accalmie, les discussions entre spécialistes se sont ravivées surtout depuis la découverte de 1992 QB1, le premier représentant d'une famille qui ne cesse de s'agrandir. Les astronomes ont en effet trouvé depuis environ 1.000 autres petits objets glacés au-delà de Neptune. Il pourrait même y avoir plus de 100.000 de ces petits corps dans ce qu'on appelle communément la Ceinture de Kuiper. Certains pourraient même avoir une taille imposante, dépassant de loin Pluton.




http://perso.wanadoo.fr/pgj/statut-planete.htm

_________________
initiation * décision * évaluation * réorganisation
http://lunesoleil23.wordpress.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lunesoleil23.wordpress.com/
Lunesoleil
Rang: Administrateur


Féminin
Nombre de messages : 2541
Localisation : les pieds sur terre et la tête dans les étoiles
Date d'inscription : 30/01/2005

MessageSujet: Re: Exit Pluton ou Bienvenue à 2003 UB313 ?   Ven 21 Oct - 15:11

Bonjour à tous part de fortune

Il faut savoir que Pluton a été découvert en 1930 et met 250ans pour faire le tour du zodiaque ce qui corespond a 62.5 ans chaque quartier du zodiaque . Depuis 1992 Pluton a commencé a parcourir le deuxième quartier du zodiaque . Mais la difficulté qui ce présente par rapport a Neptune depuis sa découverte en 1946 et une révolution de 164ans autour du zodiaque permet a l'homme de mieux intégrer Neptune contrairement a Pluton dont l'homme n'a pas la perception de sa révolution autour du zodiaque . Et c'est dans ce sens que l'on peut supposer ce rejet de Pluton par rapport a la découverte de 2003UB313 . comme vous le remarquez les astronomes cherche a détourner la trajectoire astrologie dans son évolution en remplaçant le nom par des chiffres que l'on peut addtionner en ajoutant la valeur numérologique de < U = 3 et B = 2 ce qui fait 5 > s'ajoute 2003 = 5 + 5 = 10 = 1 +313 = 8 partant de là on peut comprendre que 2003UB313 cherche a déclasser son adversaire Pluton car le 8 est associé au pouvoir

LS Lune Soleil

Citation :
CHIFFRE 8
Chiffre de la perfection, de l'infini. En mathématique le symbole de l'infini est représenté par un 8 couché.
Symbole du Christ cosmique.
Chiffre figurant l'éternité immuable ou l'autodestruction. Il représente aussi le point d'arrêt de la manifestation.
En Chine, le 8 exprime la totalité de l'univers.
Chiffre de l'équilibre et de l'ordre cosmique, selon les Égyptiens.
Chiffre exprimant la matière, il est aussi le symbole de l'incarnation dans la matière qui devient elle-même créatrice et autonome, régissant ses propres lois.
Le nombre huit correspond au Nouveau Testament, selon Ambroise.
Il est le symbole de la Vie nouvelle, de la Résurrection finale et de la Résurrection anticipée qu'est le baptême.
Selon Clément d'Alexandrie, le Christ place sous le signe du 8 celui qu'il fait renaître.
Représente la totalité et la cohérence de la création en mouvement. En Chine, il exprime la totalité de l'univers.
Représente la terre, non dans sa surface mais dans son volume, puisque 8 est le premier nombre cubique.
Les pythagoriciens ont fait du nombre 8 le symbole de l'amour et de l'amitié, de la prudence et de la réflexion et ils l'ont appelé la Grande Tetrachtys.
A Babylone, en Égypte et en Arabie, il était le nombre de la duplication consacrée au soleil, d'où le disque solaire orné d'une croix à huit bras.
Le nombre 8 signifie la multiplicité, pour les japonais.
Nombre favorable, associé à la prospérité.
C'est le nombre du repos, après le 7e jour de la création.

http://anagogie.online.fr/nombres/

Un autre article sur Pluton / 2003 UB

En conséquence, le statut de Pluton est de nouveau remis en question.
En effet, soit Pluton garderait son statut de planète et, dans ce cas, il faudrait clairement et rapidement inclure la flopée des gros objets trans-neptuniens découverts récemment dans la liste des planètes majeures (au minimum 2003UB313 !), soit il faudrait déclasser Pluton et la mettre au rang de gros astéroïde, de même que ces six autres objets célestes.
Ainsi, soit on se retrouverait avec uniquement huit planètes majeures (Mercure, Vénus, la Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune), ce qui serait l'option la plus logique, soit avec dix (les mêmes, plus Pluton et 2003UB313), voire nettement plus, au moins quinze (les mêmes, plus les cinq trans-neptuniens dont la taille oscille entre 1250 et 2000 km de diamètre).
De plus, fin septembre 2005, le premier satellite naturel de l'objet trans-neptunien 2003UB313 a été découvert. Ceci veut dire qu'il va bientôt être possible de connaître approximativement la masse de ce corps céleste par simple utilisation de la troisème loi de Kepler, masse qui devrait être plus élevée que celle de Pluton, selon toutes probabilités.
Il est donc bien clair que notre vision du Système Solaire est en plein bouleversement et que nous devons maintenant revoir la définition du critère de séparation entre planète majeure et astéroïde...
Mais apparaît immédiatement une conclusion très réjouissante, en l'occurrence celle de la fausseté des affirmations à caractère astrologique et des élucubrations des astrologues, s'il avait encore été nécessaire de le prouver.
En effet, dans le cas où Pluton serait considéré comme une planète majeure, il deviendrait clair que les soi-disant calculs astrologiques pour l'établissement du thème astral, et donc leurs interprétations (les horoscopes), ne pourraient qu'être parfaitement faux jusqu'à ce jour, car ne prenant pas en compte la très importante Xème planète (2003UB313), voire l’ensemble des trans-neptuniens et des planètes lointaines encore inconnues dans notre Système Solaire.
Dans le cas le plus logique où l'on ne considérerait que, seulement, les huit planètes majeures comme astrologiquement "actives" (mais alors, pourquoi seulement ces huit planètes là ?), ces élucubrations auraient été quelque part plus réalistes (mais toujours aussi erronées, de part l'absence même de fondement de l'astrologie !) entre 1846 (année de la découverte de Neptune) et 1930 (année de la découverte de Pluton), alors qu'elles auraient été parfaitement fausses avant 1846 (Neptune était encore inconnu) et après 1930 (Pluton ayant été inclus dans leurs théories fumeuses).
Comment ces gens (les astrologues) qui prétendent depuis toujours connaître le futur ou, au pire, de pouvoir déterminer sans ambiguïté le caractère de tout un chacun par le mouvement de certains astres très particuliers, les planètes majeures, la Lune et le Soleil, n'auraient-ils pas été capables de résoudre ce problème et de savoir, bien avant les astronomes et depuis les temps les plus anciens, le nombre exact de planètes, essentiel pour eux dans l’élaboration de l’horoscope ?
S'il fallait le prouver encore, voici donc une nouvelle fois l'astrologie rejetée du champ des sciences, et ce, à l'aide d'un objet lointain et obscur appelé provisoirement 2003UB313, encore inconnu il y a peu...
Aux astrologues, maintenant, d'essayer de nous prouver le contraire...
...ou d’inclure cette nouvelle " planète " au nom si poétique, 2003UB313, et nous dire quelle serait l'influence " astrale " de cet objet céleste (une influence purement mathématique ?) !
Mais alors, pour des gens soi-disant supposés connaître le futur de par leur " art ", comment se fait-il que ce trans-neptunien si important pour l'élaboration de l'horoscope n'ait pas été identifié par eux il y a déjà bien longtemps ?
Bref, voici encore une nouvelle raison de rejeter les inepties astrologiques, qu'elles soient " naturelles ", " hermétiques " ou plus simplement à but très lucratif et mercantile...

http://www.astrosurf.com/nitschelm/Trans-neptuniens.htm

_________________
initiation * décision * évaluation * réorganisation
http://lunesoleil23.wordpress.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lunesoleil23.wordpress.com/
 
Exit Pluton ou Bienvenue à 2003 UB313 ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 2003 UB313
» (2003) A tort ou à raison ovni l'émission de TF1 du lundi 13 janvier ( vers 22h30 )
» 2003: Juillet ou août à 22h00: Tube lumineux au dessus d'un pré - Hanvoile - (60)
» Ashtar Sheran - PLUTON - NOUS SOMMES LA CLÉ
» 2003: En août - Observation point lumineux flashant à Dollot dans l'Yonne (89)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LUNESOLEIL :: Pour les confirmés :: Astronomie-
Sauter vers: